Grafico di assorbimento per silenziatori canne fumarie

Silencieux à absorption, basés sur l’utilisation de matériaux absorbants acoustiques (laine minérale) à l’intérieur d’un cylindre creux. C’est la technique qui procure une réduction mineure du bruit et les meilleurs résultats sur toute la gamme de fréquence, influençant légèrement sur la résistance de flux (moins de réduction de pression); pour ces raisons elle représente la solution la plus adoptée dans l’évacuation des fumées même dans le secteur de l’automobile.
Silencieux à réflexion, produits en introduisant dans le dispositif une lame qui divise le silencieux en plusieurs chambres. Cette lame est formée d’une tôle percée, à travers laquelle sont générées des ondes sonores qui s’annulent entre elles, «amortissant» le bruit par phénomène d’interférence sonore. C’est généralement le principe utilisé par les «Db-Killer», installés sur des motos de grosse cylindrée et puissance. C’est la technique qui offre les plus grands résultats en matière de réduction du bruit, strictement liée au nombre et à la conformation des trous d’interférence particulièrement à bas régime (son constant - continu). Cette solution est de toute façon utilisée en présence d’une importante prévalence de poussée
à l’intérieur du système.
Silencieux à résonance, formés de plusieurs chambres d’atténuation communicantes par le biais d’âmes en tôle percée: comme pour les silencieux à réflexion, une importante prévalence de poussée à l’intérieur du système est indispensable.
Silencieux mixtes, ils combinent toutes les méthodes de fabrication susmentionnées, ils sont généralement utilisés pour les petits moteurs (outils à moteur).

L’élément SILENCIEUX proposé par De Marinis S.r.l. est conçu pour fonctionner essentiellement par absorption, techniquement réalisé par la conjonction d’une grille d’aspiration avec des cloisons en laine minérale. De cette manière, une grande partie de l’énergie acoustique est convertie en énergie thermique par frottement, générant une atténuation croissante avec:
- le coefficient d’absorption acoustique du matériau absorbant
- l’épaisseur
- le périmètre du revêtement
- la longueur du silencieux.

Nous proposons en bas de page le spectre d’absorption représentant les caractéristiques (élaboré sur des données fournies par A.S.H.R.A.S. - Atlanta).

 

Pour déterminer le but et l’utilisation de l’élément SILENZIATORE il faut avant tout en examiner les causes. La flamme produite par un brûleur n’est pas statique, mais elle oscille à une certaine fréquence amorçant des effets de résonance à l’intérieur du conduit de fumée: par le principe physique de propagation du son le système d’évacuation des fumées peut devenir porteur du bruit ainsi généré, même vers des pièces très éloignées de la source initiale.

La solution au problème, est par conséquent, d’insérer un élément SILENCIEUX à l’intérieur du conduit de fumée, c’est-à-dire la partie qui relie le générateur à l’élément vertical de ce dernier, justement appelé «cheminée». En fonction du principe de fonctionnement et de la morphologie de production il existe plusieurs types de silencieux, strictement liés au domaine d’application.

Pas de résultats

EN 1856-1:2009 T600-N1-D-V2-L50050-G85

Fiche de données de

Télécharger